La solution anti moustique viendrait du moustique mâle

anti-moustique
anti-moustique

Une équipe de chercheurs a testé l’utilisation de mâles stérilisants. En effet, seules les moustiques femelles piquent et transmettent donc les maladies telles que le chikungunya ou la dengue.

En Polynésie, un premier lâcher de plus 100 000 mâles ont été envoyés dans la nature pendant une dizaine de semaines.

Cette technique sera testée entre août et septembre 2015.

Si ce test s’avère être un succès, l’introduction de moustiques polynésiens stériles pour réduire ou anéantir la nuisance de ces insectes pourrait être reproduite sur d’autres îles isolées, d’autres atolls.

La recherche avance pour combattre cette nuisance que peuvent engendrer chaque été ces moustiques.

 

Evaluez post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.